Logo California ZephyrLa traversée de l'Ouest Américain en train

Mon voyage en train à bord du California Zephyr

 

Imaginez la scène. Nous arrivons à la gare de Denver, Colorado. C'est un bâtiment très typique de l'architecture néoclassique américaine. Nous sommes en avance, c'est un jour important : le California Zéphyr a quasiment motivé notre voyage aux USA !

On avise le quai sur lequel on va prendre le train. En anglais ça se dit "platform". Pendant que Chrystel va faire un petit pipi, Seb et moi on se positionne sur le quai. On est là, appareil photo à la main, sac au dos en train de discuter et de faire quelques clichés quand tout à coup surgit la Bête.

Quai de la gare de DenverEnfin, la Bête je devrais écrire "le" bête, car c'est un homme qui se dirige vers nous. Arrivé à une trentaine de mètres, il nous interpelle d'une voix forte : "hey, you there !"

On se tourne vers lui. Que veut cet agent de sécurité (on dirait, à son uniforme que c'est bien sa fonction) ? A sa dégaine et à sa main crispée sur son pistolet, on se doute qu'il ne vient pas faire la causette. On a en face de nous un véritable cow-boy dont, à la première estimation, le QI est à deux chiffres pairs.

Il nous fait poser nos sacs à terre, et nous crie de lever les mains, et de s'allonger par terre sur le quai. Ah merde, on a volé un truc ? Je me souviens pas.

Seb, qui est en retrait, n'est pas le premier visé. J'essaye de parlementer avec le forcené : "OK, calm down, please calm down".

Visiblement, ce mec nous a pris pour des terroristes. Ce qui est parfaitement logique, non ? J'aurais plutôt dit des touristes, mais bon, il a peut être vu un film hier sur les attentats du WTC ou je ne sais quoi. Toujours est-il que le gars nous intime l'ordre de rentrer dans la gare, en abandonnant nos sacs sur le quai.

Quand je pense qu'en Europe, on nous interdit d'abandonner un bagage, je suis assez amusé de la chose (si j'étais un terroriste, la seule chose que j'aurais espéré est justement qu'il me fasse laisser ma bombe sur le quai, mais passons). Le gars n'est clairement pas d'humeur à discuter. Il nous raccompagne manu militari à l'intérieur de la gare... Puis il devient tout souriant, et il s'en va. Une minute avant il était tendu, prêt à m'abattre sans sommation, et puis là plus rien.

Il nous plante là, au milieu de la gare, sans un mot d'explication. J'avise un autre officiel, qui vu les décorations qu'il a sur sa veste doit être un chef, et je lui demande ce qui se passe. Il hausse les épaules et s'en va en disant "it's all right".

Doutant soudainement de ma capacité à communiquer en anglais avec les étranges personnages de la gare, je m'approche de personnes qui attendent devant un panneau d'affichage. Ils me comprennent parfaitement, tout comme je comprends sans problème leur réponse. Le fait était donc tout simple : on ne doit pas attendre le train sur le quai mais à l'intérieur de la gare, et aller sur le quai une fois que le train est arrivé seulement.

Conclusion : méconnaissance des usages du train aux USA (qui savait ça avant de le lire, franchement ??) + incapacité crasse à communiquer de deux interlocuteurs dépositaires de l'autorité = situation dangereuse.

Donc, quand vous prendrez le train à Denver (je ne sais pas si ça s'applique aux autres gares d'ailleurs), attendez bien que le train arrive en gare pour vous présenter sur le quai, sinon on vous prendra pour un dangereux terroriste et on vous menacera d'un flingue chargé, tenu fébrilement par un pauvre gars terrorisé à l'idée que vous soyez un membre secret du KGB ou d'Al-Kaïda.No visitors on platform

Mais une fois que vous serez face à votre train, prêt à monter, préparez bien votre billet et allez à la bonne porte, sans ça vous ne monterez pas à bord. Au pays de la liberté, c'est comme en Chine et en Russie : il faut faire les choses selon la règle et pas autrement. Et encore, en Chine et en Russie, il y a plein d'exceptions...

 

Cet épisode amusant (à posteriori) étant passé, le reste du voyage est tout simplement génial. Attendez que je vous parle du repas inclus, vous allez rêver !

Alors, prêts pour le voyage à bord du California Zéphyr ? Nous partons !

 

Retour à la page d'accueil du California Zephyr